header.png
samedi, 13 octobre 2018 11:47

Emeraude, une piscine qui porte bien son nom !

La gestion du complexe aquatique l'Emeraude fait aujourd'hui l'actualité en raison d'un déficit inquiétant de plus de 400 000€.

Comme dans de nombreux autres domaines, notre mouvement avait préconisé dès le départ qu'il soit fait choix de la régie pour la gestion de l'équipement et non de la délégation de service public (DSP) retenue par l'instance communautaire CAMVS au bénéfice du délégataire Récréa.

Nous regrettons de ne pas avoir été entendus.