header.png
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 411
lundi, 21 juillet 2014 00:00

A Maubeuge, rien de nouveau, nous sombrons !

Alors que le nouveau maire, vient de faire paraitre le bilan de ses 100 premier jours, force est de constater que rien ne change par rapport à la mandature précédente.

Le Zoo n’est toujours pas arrêté, les études qui avaient été stoppées par l’ancien maire ont été semble-t-il relancées par l’actuelle majorité, tout cela étant antinomique avec la volonté exprimée.

EuraSambre qui est un projet stupide concocté par l’ancienne majorité, a les faveurs de la nouvelle, ce qui n’aura qu’une seule conséquence, finaliser la destruction de notre commerce.
Le marché couvert, essentiel pour nos marchands forains est semble t’il programmé mais pas avant 4 ans au mieux. Pendant ce temps nombre de forains auront le temps de disparaitre.

Le Zoo actuel est déficitaire de 880 000 € par an, la solution viendrait selon le nouveau maire, des Maubeugeois qui doivent se le réapproprier, or ce ne sont pas les 30 000 Maubeugeois qui vont augmenter significativement le nombre de visiteur qui s’établit à 160 000. Il faut une stratégie et une volonté.

La sécurité, des promesses, beaucoup de promesses ont été faites durant la campagne. Mais les actes sont bien minces, 1 agent de médiation et 4 postes de brigadiers principaux créés, ce qui ne signifie pas de nouveaux postes, mais des promotions. Au regard de la promesse de 70 policiers municipaux, il y a un gouffre !

L’agglo, après avoir été liquidée financièrement par l’ancien maire, devient une coquille vide. Dont les compétences réelles sont incertaines.

La piscine pasteur, va fermer, privant ainsi nombre de riverains du centre-ville de leurs services de proximité.

Le SMTUS qui par son incurie prive les 250 usagers journaliers de la ligne 41(Maubeuge – Mons) de leur transport en commun. Et ce pour quelle raison : la volonté de garder un syndicat dont l’utilité du fait de la nouvelle grande agglomération est devenue caduque hormis pour les indemnités versées à certains élus !

La venue du centre Pompidou condamnée par les clivages politique, Maubeuge 2015 n’existe plus et rien ne semble vouloir être fait pour que la culture populaire ait un avenir dans notre cité.

L’éducation et la volonté du tout numérique, mais est-ce bien la réelle priorité ! N’est-il pas plus urgent de baisser les couts des cantines, car de ce côté là rien de nouveau ! Le cout par repas est toujours de 4,25 €, soit 2 fois plus chers que dans la plupart des villes.

Les TAP, supprimées certes, mais qui conduisent à des garderies payantes pour tous les parents qui travaillent. Cela est inacceptable au vu du niveau record des impôts payés dans notre cité !

Nous reviendront très rapidement avec des propositions sujet par sujet, car Maubeuge ne doit plus prendre l’eau !

Jean-Pierre ROMBEAUT